Rencontre avec Nej’ qui nous en dit plus sur son dernier single ENA ENA

Rencontre avec Nej’ qui nous en dit plus sur son denier single ENA ENA

Il y a quelques semaines, Nej’ a dévoilé sont nouveau single et clip ENA ENA, elle nous en dit plus !

RNB-MAG: Peux-tu te décrire en 5 mots ?
Vive, pudique, bordélique (rires), impatiente et courageuse…

RNB-MAG: Qu’est ce qui t’a poussé vers la musique ?
J’ai toujours baigné dans la musique : ma mère chantait, ma soeur chantait et mon père écoutait les artistes orientaux comme Oum Kaltoum ou Abdel Halim qui étaient toujours accompagnés par un orchestre. C’est venu presque naturellement, jusqu’au moment où je me suis mise au travail. Je veux dire par là : en voulant en faire mon métier, j’en ai compris toute la difficulté.

RNB-MAG: Quel sont tes influences musicales ? Qu’y a t-il dans ton mp3 ?
Mes influences musicales sont assez multiples : musique urbaine, musique du monde…
J’ai un peu de tout dans ma playlist : il y a des nouveautés sur lesquelles j’ai accroché, qui sortent de l’ordinaire (tant dans les paroles que dans les sonorités). J’avoue que j’ai eu un coup de coeur pour Christine and The Queens et Nekfeu.

RNB-MAG: Peux-tu nous en dire un peu plus sur « Ena Ena » ?
« Ena Ena », c’est une chanson que j’ai écrite pour mes parents qui ont quitté leur pays d’origine pour une vie meilleure. Je n’étais effectivement pas encore née mais c’est en écoutant le récit de mes parents et des parents de mes amis (de toutes origines confondues) qui ressentaient toujours la même chose : le mal du pays. J’ai donc voulu leur faire un clin d’oeil ainsi qu’à mon pays le Maroc et à tous les natifs d’ailleurs. Quoi que l’on dise, nous sommes français. C’est ce mélange de cultures qui nous fait avancer, évoluer, penser, construit.
Pour moi, cette chanson est vraiment universelle quel que soit le pays d’où l’on vient.
Une fois que le morceau a été enregistré et après plusieurs écoutes, je me suis rendue compte que c’était une chanson à double sens. Elle peut rappeler un souvenir lointain, un départ précipité où encore un amour de vacances inachevé. Le refrain en arabe peut exprimer le mal du pays ou le manque d’un être aimé.
Cette chanson m’inspire de la joie et du bonheur.

RNB-MAG:Prépare tu un projet, EP, album ?
Oui, c’est en préparation et j’en suis très heureuse ! Mais, je ne peux pas encore en parler.

RNB-MAG:Une exclu ? Un prochain clip ?
Un prochain clip, oui, je l’espère. Je préfère maintenir le suspens et ne pas trop en dire mais j’en brûle d’envie.

RNB-MAG: Un petit mot pour les lecteurs de Rnb-Mag ?
Ce n’est pas un petit mot pour les lecteurs de Rnb-Mag mais plutôt un grand merci. Merci à toutes celles et ceux qui me suivent, qui m’écoutent, qui m’encouragent. Sans eux, je n’aurai pas le courage de continuer sur cette voie. C’est eux qui me donnent la force et l’envie de continuer. Du fond du cœur, un grand merci à Rnb-Mag et à tous vos lecteurs. Merci également de m’avoir donné la chance de m’exprimer et à très bientôt.

Reste informé des prochaines actus en t’inscrivant ci-dessous

Tagged with:     ,