Rencontre avec Pierre Michalski du label AM7 Music (NJ) – R&B Français

LOGO AM7 Music - rnbmag

Dans le cadre de notre projet #RnBFrançais nous sommes partis à la rencontre de Pierre Michalski du label AM7 Music, ayant notamment travaillé avec Kaaris et dont le label AM7 s’occupe du développement de l’artiste NJ !

RNB-MAG: Présentez nous votre fonction dans la société ?

Je suis le gérant de la S.A.R.L AM7 Music depuis 2010. Au sein du label j’occupe plusieurs fonctions selon les besoins des artistes avec lesquels je travail. J’y fais du management, de la production, de l’édition, de la gestion de catalogue ainsi que du consulting.

RNB-MAG: Présentez-nous votre label 

AM7 Music est un label fait par un artiste pour défendre les intérêts des artistes. Nous recherchons à travailler principalement des projets urbains (Rap, R&B, Soul, Pop urbaine) avec une vraie authenticité. Notre but est de faire du développement ce que les MAJORS ne souhaitent plus faire. Le label a été créé en 2010 presque sur-mesure pour accueillir NJ qui est encore aujourd’hui notre principale artiste en développement. En 2011 nous obtenions pour NJ une signature en Licence avec SONY MUSIC France malheureusement 6 mois après notre signature de nombreux changement de postes au sein de la direction du label nous ont contraint à rompre le contrat pour cause de divergence d’opinion avec la nouvelle équipe chez SONY. Nous signions aussi une Co-Edition avec BMG RIGHTS MANAGEMENT qui nous soutient encore à ce jour sur NJ. En 2012 je me suis occupé du management d’un rappeur nommé Kaaris avec lequel j’ai sorti en Co-Production la mixtape « Z.E.R.O » qui s’écoulera à 12.000 Exemplaires. En 2013 nous placions deux titres sur l’album d’Axel Tony « Je te ressemble » qui sera certifié DISQUE D’OR par la suite. Et depuis 2 ans nous continuons donc de développer la carrière de NJ qui s’impose peu à peu comme une référence en matière de R&B Français.

RNB-MAG: Quel est votre activité de label en 2015 ? Production, enregistrement, promotion, Distribution ?

En 2015 nous avons travaillé sur la production et la promotion de la MIXTAPE de NJ « Mon R&B ». J’ai aussi fait pas mal de consulting pour des beatmakers comme Mr Punisher (Gradur, Tory Lanez, Mac tyer …) ainsi que pour WEALSTARR (Booba, Kaaris, Kery James…) ainsi qu’un travail de porteur d’affaire sur un projet de Pop Urbaine.

10665732_10152687564281774_5064523265839076692_n

RNB-MAG: Quels sont les artistes présents au sein de votre label ? Comment les sélectionnez-vous ?

La liste est exclusive nous sommes un petit label donc en terme de production nous ne travaillons que sur NJ qui reste notre priorité

>> Retrouvez NJ  sur l’e-compilation RNB-MAG Playlist Volume 1

RNB-MAG: Quel rapport entretenez-vous avec les majors du disque ?

Mes rapports sont excellents puisque je pense avoir compris leurs fonctionnements ainsi que leurs attentes. J’essaie de leur apporter ce qu’ils ne veulent ou savent pas faire et autant dire qu’en matière de musique urbaine les attentes sont grande de leur coté puisque c’est une musique qu’il souhaite développer mais dont ils ignorent encore énormément de chose sur les façons de la travailler. Car oui la musique urbaine tout comme le zouk, la pop, le rock ou l’électro obéit à des codes précis.

RNB-MAG: Quelles sont pour vous les principales difficultés d’un label indé ?

Les Artistes ! Les stars du net qui avec 2.000 Vues sont déjà des célébrités ! La plus grosse difficulté dans le secteur de la musique urbaine ce sont les artistes qui n’ont aucune patience malgré leur faible notoriété. Ces artistes qui ne comprennent pas que sans un développement par un label qui a du réseau et des forces ancré dans ce secteur d’activité leur carrière n’ira nulle part. C’est de plus en plus criant que les artistes urbains qui choisissent la voie des MAJORS avant d’être développé finissent par essuyer des échecs retentissant. Le second problème ce situ au niveau des radios qui ne START pratiquement plus aucun artiste indépendant afin de minimiser les risques. Générations et Ado FM qui avant faisait découvrir de nouveaux artistes ne sont focalisé que sur de la programmation de d’artistes ancrés ou développés par des maisons de disques phare. Et les rares exemples d’artistes indés qu’ils poussent sont souvent des artistes qui sont eux aussi poussé par des leaders du mouvement type BOOBA, La FOUINE, Maitre GIMS… Cela n’aide pas à l’épanouissement d’artistes émergent de qualité à mon sens. Même si c’est une difficulté que nous avons bien comprise et que nous anticipons désormais au sein du Label.

RNB-MAG: Que pensez-vous de l’évolution du streaming ?

Le streaming c’est l’avenir mais pour moi le streaming et internet en général doivent surtout faire prendre conscience aux artistes qu’ils sont leur propre source de revenu. Un artiste doit devenir sont propre média grâce à ses réseaux sociaux. Et il doit à l’avenir pouvoir générer ses propres revenu avec l’aide des chaines youtube, du streaming et du téléchargement légale. Avec la tournure que les choses prennent seul les artistes qui développeront une forte identité sur le NET deviendront des leaders dans le secteur musical. Le meilleur exemple en France reste BOOBA qui est une industrie à lui tout seul. Booba est pour moi le seul artiste qui pourrait exister sans deezer, sans spotify, sans youtube et sans radios (Je grossi le trait biensur). Avec uniquement des plateformes, des médias et des réseaux créé par lui et pour lui. C’est ce que Jay-Z est en train de faire aux U.S et c’est ce que BOOBA instaure peu à peu en France.

RNB-MAG: Quels sont vos grands projets futurs ?

Perdurer et s’étendre ! Mon label à 5 ans et comme je l’ai dit c’est un label d’artiste créer pour les artiste. Pour moi le simple fait de vivre de ce label depuis 5 ans représente déjà un accomplissement. J’aspire à continuer de grandir doucement mais surement.

RNB-MAG: Une exclue ?

Outre mon label je vais rejoindre une structure d’évènementiel qui fait aujourd’hui parti des leaders dans la musique urbaine. Je ne peux citer le nom de la structure car les choses ce mettent en place pour un début d’activité autour de Novembre 2015 mais c’est une opportunité qui va me permettre d’apporter toujours plus à la musique urbaine que j’aime tant et qui permettra aussi à mon Label de continuer à éclore puisque l’évènementiel fait énormément parti de notre métier de producteur.

NJ est notamment présent sur l’e-compilation RNB-MAG Playlist Volume 1

/// Bientôt plus d’interviews ICI

12307514_453630281505993_9144463890868365824_o

Tagged with:     , , , , ,