Rencontre avec Sébastien Moumi gagnant du festival « Show Me What You Got »

sebastien moumi - show me what you got - rnb mag

RNB-MAG: Sébastien, peux-tu te décrire en 5 mots ?

Je me décrirais comme passionné, curieux, optimiste, patient et réfléchi.

RNB-MAG: Qu’est ce qui t’as poussé vers la musique ?

Je n’ai pas été poussé vers la musique, elle m’a plutot trouvé. Je chante depuis toujours et j’ai commencé à écrire et imaginer mes mélodies à partir de l’âge de 13 ans. Ce n’est plus une passion, mais un besoin à présent.

RNB-MAG: Quel sont tes influences musicales ? Qu’y a t-il dans ton mp3 ?

Un mélange de tout vraiment, mais beaucoup beaucoup de musique alternative. Il y a du Arca, Bjork, Petite Noir, MNEK, Stormzy, Gucci Mane mais aussi des albums de The Velvet Underground, The Kills, David Bowie, Mariah Carey.

RNB-MAG: Ecoute tu des artistes français, lesquels?

Biensur. J’écoute souvent Camille, Yanis, Ash Kidd, Jacques et Christine & The Queens.

RNB-MAG: Peux-tu nous en dire plus sur ta participation au festival « Show Me What You Got » ? Quel a été ton meilleur souvenir ?

J’ai été invité à participer à ce festival par Justy, qui fut mon professeur de chant, et je ne la remercierai jamais assez. Il n’y a pas de souvenir qui se démarque du reste car l’expérience dans son intégralité était géniale. Beaucoup ont vu l’événement comme un concours mais ce n’était pas du tout l’idée ni le sentiment qui en ressortait. Tous, entre artistes participants, avons répété ensemble, dans le même local, au même moment et je pense que c’est en partie ce qui a rendu ce festival spécial. Nous nous sommes ecoutés, avons parlé de nos influences, et surtout nous nous sommes encouragés. Ca ne devrait jamais se passer autrement.

RNB-MAG: Peux tu nous en dire un peu plus sur la suite de tes projets ?présenté Une exclu ? Un prochain clip ? Un prochain album ?

Mes projets ? Enregistrer mes compositions, et travailler sur de nouvelles. Je ne cours pas vers tous les projets à ma portée car je veux réellement façonner un son qui m’est propre avant de le proposer à un public étendu, sur les platformes populaires par exemple. Je tiens à ce que ce que j’offre ait un sens pour moi et à en être certain. Quand ce n’est pas le cas, les gens le sentent de toute façon.

RNB-MAG: Un petit mot pour les lecteurs de Rnb-Mag ?

MERCI!

Tagged with: